Méditation et Méditation Transcendantale…

Méditation Transcendantale et pratique de la technique

Il y a méditation et méditation ! (3ème partie : la pratique)

5 septembre 2012.

Alors que la méditation avec "attention contrôlée" (technique de concentration) et la méditation avec "observation ouverte" (technique de contemplation) nécessitent un certain degré d’effort ou d’attention dirigée dans leur processus, la méditation avec "auto-transcendance automatique" (technique de transcendance) est dénuée d’effort; il n’y a là aucune tentative de diriger l’attention ou de contrôler le processus cognitif.
Aussi minime que soit l'effort dans les deux premiers types de méditation, l'esprit n'a pas la possibilité de s'apaiser profondément comme il le fait durant la pratique de la Méditation Transcendantale. L'esprit reste dans une activité de surface.

Dans les deux premières formes de méditation, nous demandons à l'esprit d'adopter un style de fonctionnement qui limite, même si très peu, sa liberté. La nature de l'esprit est d'aller vers ce qui est le plus agréable et le plus satisfaisant pour lui, vers ce qui lui apporte le plus de réalisation. La source de la pensée, au plus profond de l'esprit de chacun, domaine illimité de créativité et d'énergie d'où émergent la multitude de nos pensées, agit comme un aimant vers lequel l'attention se dirige naturellement et automatiquement durant la méditation.

Voici le témoignage de Jean-Marc C. : « La pratique de la Méditation Transcendantale est facile. Je ressens que mon esprit s'apaise naturellement lorsque je médite. J'ai, auparavant, pratiqué d'autres formes de méditation qui comparativement étaient plus contraignantes.
Je "regardais" ma respiration et le processus de la pensée. Cela me demandait un certain effort. Je faisais aussi des pratiques de "surveillance" durant l'activité chez moi ou lorsque je marchais dans la rue. Je sentais que mon esprit était divisé et tiraillé. Mon attention était sur cette "surveillance" et d'une certaine façon je n'étais pas vraiment dans ce que je faisais.
Depuis que j'ai commencé la Méditation Transcendantale, s'est installé spontanément dans chaque activité de ma vie quotidienne ce que l'on pourrait appeler "être pleinement conscient du ici et maintenant". Cela, sans que je m'occupe de programmer cette expérience de "conscience de l'instant et de mon activité". Mon esprit est plus clair et je me sens pleinement et agréablement engagé dans ce que je fais. »

Avec chaque séance de Méditation Transcendantale, le système nerveux expérimente un profond repos, profond repos qui le libère de la fatigue et le renforce, le préparant à s'engager dans l'activité avec plus d'énergie, de paix, de vitalité et de clairvoyance. L'expérience du silence intérieur vécu durant les séances imprègne le système nerveux et l'esprit qui s'engagent alors dans l'activité armés de cette qualité de silence.
Les personnes témoignent alors, entre autres, de diminution spontanée de l'anxiété et du stress, de développement de leur créativité, d'une plus grande efficacité et satisfaction dans leurs activités, d'amélioration de leur santé et de leurs relations.

Lire aussi :
"Il y a méditation et méditation" (partie 1 : la cohérence cérébrale)
"Il y a méditation et méditation" (partie 2 : les bienfaits)

Retour à la liste des articles

 

Archives articles 2014   Archives articles 2013   Archives articles 2012  
Archives articles 2011  
Archives articles 2010  
Méditation Transcendantale : liens internes du site

Copyright © 2018 - Méditation Transcendantale - Paris. Tous droits réservés.