Méditation et Méditation Transcendantale…

Méditation Transcendantale et bienfaits

Il y a méditation et méditation ! (2ème partie : les bienfaits)

5 septembre 2012.

Les mesures électro-encéphalographiques prises durant la méditation montrent que différentes méthodes de méditation présentent des variantes significatives. Lire à ce sujet la première partie de cet article.
Sur la base des recherches effectuées par les scientifiques, nous pouvons de même voir sur le plan des bienfaits dans la vie quotidienne quelles sont les spécificités de ces différentes pratiques.

Des études réalisées sur des moines bouddhistes avancés montrent que se focaliser sur l’amour et la compassion renforce ces sentiments dans la vie quotidienne et améliore la capacité de concentration.
Nous retrouvons cet aspect "localisé" que nous avions dans les données électro-encéphalographiques des "pratiques avec attention contrôlée" : certaines régions et fonctions spécifiques du cerveau sont activées qui donnent naissance à des effets spécifiques dans la vie quotidienne.

Les techniques avec "observation ouverte, sans jugement et sans concentration" apportent de l’équanimité dans la journée. Des études l'indiquent et montrent entre autres que ces pratiques permettent de mieux gérer la douleur et de diminuer les "ruminations négatives".
Ces techniques qui présentent des données encéphalographiques caractéristiques, donneront naissance à des effets particuliers dans le vie quotidienne des personnes.

La première partie de cet article mentionne une méta-analyse statistique réalisée aux États-Unis, qui regroupait les résultats de 146 différentes études et montrait que la Méditation Transcendantale agit significativement sur la diminution de l'anxiété par rapport à d'autres formes de méditation ou de relaxation.

Cette différence d'effets apparaît avec une autre recherche qui compare les variations de la pression sanguine chez des personnes pratiquant la Méditation Transcendantale avec des personnes utilisant d'autres formes de méditation.

Le but, ici, n'est pas de démontrer que la pratique de la Méditation Transcendantale est supérieure à toute autre pratique, mais simplement de mentionner que des pratiques différentes produisent des effets différents et qu'elles ne peuvent pas être réunies sous le même terme "méditation" sans autre mode d'explication au risque, comme mentionné au début de cet article de laisser le lecteur dans la confusion.

La technique de Méditation Transcendantale agit de façon globale. Même si chaque étude ne porte que sur l'amélioration d'un aspect particulier de la physiologie, du psychisme ou du comportement, l'ensemble des résultats indique que le programme de Méditation Transcendantale a pour effet de développer l'ordre et la cohérence au niveau fondamental du fonctionnement physiologique et psychologique.
Les données encéphalographiques, de la première partie de cet article, parlent de conscience apaisée avec l'apparition d'ondes Alpha frontales particulièrement cohérentes. Elles indiquent que la pratique conduit à un apaisement de l’esprit.
Plusieurs études montrent que le profond repos de la transcendance calme le système nerveux sympathique et crée l’équilibre dans la physiologie mesuré par : une diminution de l’hypertension, de l’anxiété chronique et des hormones du stress comme le cortisol.

Lire aussi :
"Il y a méditation et méditation" (partie 1 : la cohérence cérébrale)
"Il y a méditation et méditation" (partie 3 : durant la pratique)

Sources : Consciousness and cognition

Retour à la liste des articles

 

Archives articles 2014   Archives articles 2013   Archives articles 2012  
Archives articles 2011  
Archives articles 2010  
Méditation Transcendantale : liens internes du site

Copyright © 2018 - Méditation Transcendantale - Paris. Tous droits réservés.